Le commerce de crypto en Inde peut être taxé de 1% et réglementé par SEBI, selon de nouveaux rapports

Changeant de position sur les crypto-monnaies, le gouvernement indien pourrait bientôt autoriser leur utilisation en tant que classe d’actifs dans le pays. Cela signifie que les Indiens peuvent acheter ou vendre des crypto-monnaies sous forme d’actions, d’or ou d’obligations. Pour garantir un espace de négociation sûr pour ces investisseurs cryptographiques, le gouvernement est également susceptible de déployer des directives pour les échanges cryptographiques dans le pays, y compris un nouveau système de taxation.

La décision, au fur et à mesure qu’elle viendra, sera la première réglementation officielle sur les crypto-monnaies en Inde. Cette décision a été évoquée dans un récent rapport de l’Economic Times. Il mentionne que même si le gouvernement peut autoriser l’utilisation de crypto-monnaies en tant qu’actifs, leur utilisation en tant que monnaie pourrait ne pas être autorisée. Cela signifie que les gens ne pourront pas utiliser de crypto-monnaies comme Bitcoin ou Ethereum pour les transactions en Inde.

Les discussions sur une telle réglementation sont toujours en cours, selon les sources citées dans le rapport, et il est possible que le gouvernement introduise également une taxe sur un tel commerce de crypto-monnaies en Inde. Un autre rapport de Business Standard mentionne que le gouvernement envisage d’introduire une TPS de 1% sur les échanges cryptographiques, à percevoir à la source. Les bourses collecteront probablement cela auprès des investisseurs utilisant la plate-forme.

Le rapport mentionne en outre que les échanges de crypto-monnaie seront éventuellement classés en trois catégories – les facilitateurs, les maisons de courtage et les plateformes de trading. Alors que les maisons de courtage aident à connecter les acheteurs et les vendeurs, les plateformes de négociation, qui sont pour la plupart électroniques, fournissent des logiciels pour passer des transactions et surveiller les marchés.

Outre la classification et la taxation, le gouvernement cherche également à introduire des réglementations concernant les publicités de ces plates-formes cryptographiques. Le rapport ET mentionne que le gouvernement peut interdire les échanges et les plateformes cryptographiques de « sollicitation active ». En effet, cela signifiera probablement une limitation des nombreuses publicités suggérant aux gens d’investir leur argent dans des crypto-monnaies, sans les avertir des pièges possibles.

Les sources ont mentionné que les détails du projet de loi sont en cours de finalisation par le gouvernement et que le projet de loi pourrait être présenté au cabinet pour examen dans les deux à trois prochaines semaines.

Fait intéressant, les sources ont également indiqué que le Securities and Exchange Board of India (SEBI) pourrait se voir confier la responsabilité de réglementer l’industrie de la cryptographie en Inde. Pour ceux qui ne le savent pas, SEBI est l’organisme de réglementation du marché des valeurs mobilières et des matières premières en Inde. Elle opère sous la juridiction du ministère des Finances et réglemente le marché boursier du pays.

Le projet de loi sur la réglementation des crypto-monnaies sera probablement présenté lors de la prochaine session d’hiver du Parlement.

Related articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.